Love Parade

12/11/2016

 

Bon, il parait que finalement il faut pisser sur la tombe de Leonard Cohen car c'était un horrible sioniste (et tant pis pour mon hommage au poète). OK, si ça vous fait plaisir. Sauf que franchement ce débat sioniste-palestinien me fait chier à mourir depuis toujours. Qu'ils s'entre-tuent jusqu'à la fin des temps puisque ça leur fait tant plaisir, je m'en branle.

 

Franchement je prends pas parti. J'entends les arguments des deux camps, OK. J'ai parlé avec des Israéliens, leurs arguments se tiennent, OK. J'ai pas eu l'occase de parler avec des palestiniens mais leurs arguments se tiennent, OK. À l'arrivée je vois que leur conflit a fait moins de morts en soixante-dix ans que la guerre de la drogue au Mexique en dix ans, ou que le régime Nord-Coréen en cinq minutes. Mais on s'en branle des Mexicains et des Coréens parce qu'ils ont la politesse de ne pas prendre le monde en otage à chaque fois qu'ils se mettent sur la gueule, alors que dès qu'un mec éternue à Jérusalem il faut que tous les Juifs de NY et tous les Reubeus de France prennent parti corps et âme. Qu'ils s'entre-tuent, ils me cassent les couilles. Quand ils seront tous morts on pourra peut-être enfin organiser des free parties sans se faire chier avec des conneries pareilles.

 

Ma réponse au conflit israelo-palestinien, et tant qu'à faire à l'élection de Donald Trump, aux attentats islamistes, au Brexit, à la crise économique, au chômage, à l'élection à venir de Marine Le Pen, aux sketches humoristiques de Nicolas Sarkozy, à l'incompétence de François Hollande, à ceux qui croient que les Illuminatis dominent le monde, au conservatisme des gouvernements d'Asie, à ceux qui prêchent un avenir sans lendemain et au reste, c'est ça :

Avoir vingt ans en 1995, c'était ça. C'était pas si différent finalement des vingt ans hippies de nos parents qui nous racontaient (balnaves !) que Woodstock c'était mieux que la Love Parade, et je suis sûr que les gamins de vingt ans d'aujourd'hui ont ça aussi, à leur manière.

 

(Oui je sais cet article est complètement décousu mais il est quatre heures du matin et c'est comme ça.)

 

Photo : Tobi Wilkinson

 

Please reload

Please reload

Please reload