UN POULET

2017

Texte initialement publié dans la revue Hildegarde, en février 2017.

je fabriquerai une statue de poulet

géante un poulet géant

ce sera une statue en noir et blanc il n'y aura pas non pas de

de crête écarlate de bec safran de plumes bleues non

le mastodonte aura le bec béant il en pendra une langue démesurément pointue

qui titillera peut-être

peut-être plutôt plus tard

les idées des passants

je garderai la statue pour moi six mois et six jours

ou peut-être trois-cents jours et sept heures

ce sera un chiffre aléatoire il n'y aura pas de justification

symbolique à cela

je la garderai bien à l'abri des regards

dans un hangar sombre et sec

je dévoilerai finalement ma création et ce sera

ce jour-là ce sera

le lendemain d'une longue nuit de pleine lune

longue, donc en hiver

il n'y aura pas de justification symbolique à cela mais cela donnera

un sentiment d'énigme

je mettrai mon poulet sur un char et nous paraderons sur plusieurs kilomètres

j'userai pour cela d'un mécanisme de traction encore indéterminé

il est préférable de ne pas s'encombrer de petits détails lorsque l'on entreprend

un projet d'une telle envergure

j'aurai au préalable

au préalable oui car je serai bien organisé

j'aurai convoqué la population à l'aide de petits prospectus en couleurs

dont aucun ne comportera de représentation du poulet

du fait qu'il sera en noir et blanc

et aussi pour ne pas gâcher le suspense

et il me faudra donc un budget pour imprimer

ces prospectus

grâce à un mécanisme encore non-testé mais qui sera doté de poulies

et d'un jeu de miroirs noirs

je hisserai mon poulet au sommet d'un piédestal

stratégiquement placé au centre de la grand-place

j'embaucherai charlie clarck au prix qu'il voudra et lui ferai déclamer

dans son beau costume à nœud papillon

un discours aussi élaboré que creux

de sorte à méduser la foule incrédule

réunie aux pieds de mon poulet

et à la fin, la foule applaudira

après quoi je me retirerai à jamais

à jamais des affaires des hommes

mais mon poulet mon poulet oui

restera là trônant insensible

aux humeurs et aux intempéries

des citoyens se porteront volontaires

pour monter la garde à tour de rôle et tirer à vue

les innombrables pigeons qui voudront chier dessus

des badauds viendront du monde entier pour contempler le colosse et les passants

les passants ordinaires les habitants de notre bonne et belle bourgade

s'y arrêteront chaque jour

songeurs